Désolé, je n’ai pas résisté, mais la rencontre avec Francis Cahors, à l’occasion de la venue de Marielle de Sarnez à Clermont-Ferrand rendait ce clin d’oeil obligatoire. Francis est l’un des associés du célèbre « Moulin bleu » de Thiers. (http://www.moulin-bleu.com/). Cette belle création artistique originale se développe grâce à l’exigence et l’ambition de ceux qui ont cru que tout était possible ici. Résultat, 28 emplois créés, sans compter les retombées économiques liées à la venue de 25 000 personnes par an sur le secteur, pour un ou deux jours.

De beaux souvenirs pour les petites marsacoises de 1999 avec Christophe Cahors

La venue de la troupe à Marsac en Livradois, il y a quelques années, à l’invitation du club d’animation m’avait frappée, tant la gentillesse et le profesionnalisme de la troupe étaient évidents. Le chanteur avait connu un beau succès, devant un public exigeant ; je comprends mieux pourquoi, après l’échange de ce jour. Cet artiste, car ça en est  un à l’évidence, a connu une vie profesionnelle bien remplie http://www.infomagazine.com/journal/puy-de-dome/pdd-profil/francis-cahors-show-man-aux-mille-vies.html

Les dernières lignes de l’interview accordée à « Info magazine » sont capitales : Animateur et chansonnier au Moulin Bleu depuis 12 ans, Francis Cahors n’en partirait pour rien au monde :  » Je ne me lasse pas de ce travail. Je ne serai jamais une vedette, mais cela ne me gêne pas : j’ai trop bien vu les coulisses du music-hall, de la télévision… Ici, j’ai retrouvé un tissu social sain. Comme me l’a dit mon père quand je suis parti à Paris : pour savoir où tu vas, n’oublie jamais d’où tu viens !  » 

C’est parce qu’il y a beaucoup de Francis Cahors sur cette circonscription, plein d’idées et d’esprit d’entreprise que s’engager politiquement trouve tout son sens : rassembler tous ceux qui savent que l’avenir de ce territoire est entre leurs mains.