Désormais, les choses sont claires, celui dont la droite et le centre ne voulaient plus a été retiré du jeu électoral, maintenant nous devons choisir entre deux hommes également estimables, qui ont les qualités requises et l’expérience pour exercer la fonction présidentielle. Le choix qui est le nôtre est en réalité très simple, il s’agit d’un choix sociétal. Dans quelle société désirons-nous vivre demain.

Celle de François Fillon qui souhaite le retour vers une société  traditionnelle et  conservatrice, une société tournée vers le passé, car il semble plus heureux que notre présent?

Celle d’Alain Juppé qui souhaite une société qui accepte l’évolution, car irréversible et qui prône une société apaisée qui aspire à un bonheur futur.

Celle de François Fillon qui veut le retour de l’uniforme à l’école et pense ainsi  résoudre le problème de l’éducation. Encore le retour à la tradition et au conservatisme.

Celle d’Alain Juppé qui veut mettre en place une évaluation de notre système éducatif pour prendre les mesures adéquates. Encore une vision d’avenir.

Celle de François Fillon qui souhaite un retour au 39h, mais mettre le temps de travail maximum autorisé à 48h, encore une mesure  conservatrice.

Celle d’Alain Juppé qui veut aussi mettre le travail hebdomadaire à 35h, mais qui sera le temps de travail maximum autorisé.

Celle de François Fillon qui pour réduire le déficit  veut réduire de façon massive le nombre de fonctionnaires 500 000 sur le quinquennat. Alors que les économistes les plus favorables à son projet expliquent que cela est impossible. Une mesure plus populiste que réaliste.

Celle d’Alain Juppé qui a limité ce chiffre à 300 000 sur son mandat, car il sait que c’est un seuil infranchissable pour notre économie.

Je pourrai continuer la litanie  des différences qui est basée  sur une vision de notre société qui est déjà assez fracturée et qu’il faut apaiser. Nous savons tous que des mesures doivent être prises pour relancer notre économie, nous savons tous qu’il va falloir redresser la barre et que nous ne pouvons plus vivre à crédit et continuer à vouloir faire payer nos enfants et nos petits enfants.

Mais il me semble évident qu’il faut garder mesure et ne pas se lancer à corps perdu dans une société du passé, loin d’être aussi  merveilleuse que certains voudraient nous le faire croire.

Pour moi, la grande différence entre les deux hommes transparaît au travers d’une décision

-François Fillon appartient à la mouvance qui était contre le mariage pour tous.

-Alain Juppé  est à l’écoute de la société qui évolue que ce soit pour le mariage pour tous ou pour l’égalité homme femme.

Le choix est donc simple : Fillon  c’est  le passé qui refuse notre évolution, Juppé c’est l’avenir. Ce sont les électrices et les électeurs  des primaires qui choisiront dimanche prochain en connaissance de cause.